5 trucs pour bien créer sa fenêtre de popin marketing | Selldorado, réseau de partenaires digitaux

Ecrit par Olivier Sauvage le 3 novembre 2016

fenêtre popin marketing

5 trucs pour bien créer sa fenêtre de popin marketing


Le problème de la popin marketing réside dans la manière de la rendre visible, sans la rendre intrusive. Voici quelques astuces qui devraient vous aider à créer votre popin pour la rendre efficace sans irriter vos internautes.

1) Ne l’affichez pas en plein écran

La plupart des popins sont affichées en plein écran et bloquent la navigation. Faut-il vraiment faire cela pour être vu ? Et la qualité des emails récoltés en sera-t-elle meilleure ? Forcer la main à l’internaute peut le pousser à s’inscrire pour se débarrasser de la popin, mais il n’est pas sûr que cela crée du contact de qualité.

Mon conseil : afficher la popin en bas ou en haut à droite de l’écran dans une taille qui n’occupe pas plus de 1/10ème de la surface totale.

popin marketing

Dans l’exemple ci-dessus, la popin est calée en bas à droite de l’écran. Elle ne dérange pas, n’est pas intrusive et peut rester affichée aussi longtemps que l’on veut, page après page. Il est même possible de l’afficher dès l’arrivée sur le site !

2) Sachez attirer l’attention dessus par un léger mouvement

Ne soyez pas brutal ! Pour afficher votre popin, utilisez une légère animation qui va attirer l’attention, parfois provoquer la surprise, grâce à un joli mouvement. Cela suffit. Votre popin, si vous avez suivi le premier conseil, pourra rester affichée dans un coin de la page sans disparaître et être utilisée quand l’internaute en aura réellement besoin.

popin marketing e-commerce

Jouez l’humour ou le graphisme pour créer un moment d’étonnement, comme avec cette enveloppe qui donne un ton légèrement parodique à cette communication.

pop in marketing

Humour aussi ici avec un visuel qui capte l’attention et une accroche « texte » qui joue sur le registre décalé. Cette popin s’affiche avec plusieurs effets visuels qui la rendent encore plus accrocheuse.

3) Affichez un message clair et simple !

Evitez tout ce qui ressemble à de la publicité ou vous ferez fuir votre visiteur. Votre message doit être simple visuellement, percutant, mais pas criard.

Il doit être à chaque fois composé de 3 éléments :

  • 1 visuel d’accroche
  • 1 titre avec 1 sous-titre
  • 1 champ avec un bouton d’action

C’est tout, n’en faites pas plus.

Le visuel : il doit provoquer l’émotion. Ça peut être une photo ou un dessin qui doit illustrer une solution à un problème que votre newsletter pourrait résoudre.

Le message : D’abord un titre, court en quelques mots et en lettres capitales. Ce doit être une accroche qui vient compléter et expliquer le visuel. Ensuite, ajoutez-y un sous-titre pour expliquer l’action que l’on demandera à l’internaute et le bénéfice qu’il recevra en s’inscrivant à votre newsletter.

Le champ texte et le bouton d’action : le champ doit être très visible en blanc sur un autre fond de couleur. N’y mettez pas de texte d’aide à l’intérieur, cela réduirait sa visibilité.

Le bouton doit être également visible en utilisant une couleur saillante (orange, par exemple) avec le reste de la page. Son libellé doit être court, en un mot, et accrocheur (« Inscrivez-moi ! », « Je m’inscris. », « Go ! », etc.)

pop in marketing

Faites les choses simplement. Ici, le graphisme est réduit au minimum, mais la lisibilité est maximum :

Promesse : des soldes, des promos
Message incitant à l’action : inscrivez-vous
Call-to-action : un seul mot simple « Enter »

pop in

Un graphisme trop compliqué, comme ci-dessus, peut nuire à votre popin. Evitez les effets de relief et d’ombre. Limitez le nombre de couleur. Simplifiez le guidage. Ici, le fait d’avoir utilisé 2 boutons oblige l’internaute à réfléchir. Ce que vous ne voulez surtout pas !

4) Affichez au moment opportun

Difficile de savoir quel est le moment opportun.

Mon avis :
– soit vous affichez tout de suite la popin dès l’arrivée sur le site : vous êtes en mode très agressif, mais dans ce cas, vous devez aussi proposer un contenu très agressif comme une promo, un bon de réduction qu’on ne peut pas refuser.

– soit quand l’utilisateur est resté un moment sur une page, car on peut supposer qu’il est intéressé par son contenu. Cela peut-être sur n’importe quelle page du site. Dans ce cas, il serait intéressant de pousser un contenu en adéquation avec le contenu de la page.

  • soit éventuellement quand il quitte le site (en détectant un mouvement de souris vers le haut). Dans ce cas là, rattrapez-le avec une offre immanquable : réduc, voucher, etc…

Quel que soit votre choix, essayez de vous mettre à la place de l’utilisateur et de déterminer à quel moment, il pourra apprécier qu’on lui demande de s’inscrire à votre newsletter. Testez plusieurs solutions avec un tests A/B.`pop in

Les popins plein écran qui s’affichent dès l’arrivée du site sont insupportables et l’utilisateur a tendance à vouloir la refermer immédiatement. De plus, ne vous trompez pas dans l’ordre d’affichage des éléments : le bouton à droite sera cliqué plus souvent, simplement parce qu’il est à droite. Or, c’est l’inverse que l’on veut obtenir (clic sur le bouton à gauche).

5) Pensez personnalisation

Il n’y a pas, à mon avis, de bonne solution pour tous les sites. Utilisez un outil d’AB testing pour tester plusieurs formes d’affichage en fonction de plusieurs paramètres. Pensez à la personnalisation. Vos popins peuvent contenir des messages différents en fonction de la géolocalisation de l’internaute par exemple, ou en fonction de l’heure de la journée.

Le mieux pour créer des messages personnalisés est encore de vous mettre à la place de l’utilisateur. Créez un ou plusieurs personas et « jouez » à visiter votre site. Vous trouverez sûrement des idées pour savoir quand le convaincre de s’inscrire à votre newsletter et lui proposer un message en adéquation avec son besoin.

_____________________________________

olivier sauvage capitaine commerce

Olivier Sauvage est fondateur et dirigeant de Wexperience, agence d’ergonomie digitale pour le ebusiness, Olivier est également conférencier et blogueur à travers son site capitaine-commerce.com, élu meilleur blog e-commerce en 2009.