3 conseils pour rédiger des titres accrocheurs sans tomber dans le clickbait | Selldorado, réseau de partenaires digitaux

Ecrit par Olivier Sauvage le 20 avril 2017

titre blog

3 conseils pour rédiger des titres accrocheurs sans tomber dans le clickbait


Si votre site e-commerce intègre un blog, vous êtes régulièrement confronté à la recherche de titres pour vos articles. Des titres comme « vous ne croirez jamais ce qui arrive ensuite … » ont le mérite d’attiser la curiosité et de pousser les internautes à cliquer. Mais une fois arrivé sur la page, les utilisateurs sont généralement déçus et repartent aussi vite. Utiliser des titres trop racoleurs n’est pas forcément une bonne stratégie sur le long terme. Néanmoins, ces titres ont le mérite de générer du trafic. Voici donc 3 astuces pour rédiger des titres accrocheurs sans tomber dans le « clickbait », ou piège à clics.

Choisir les bons mots

Il y a plusieurs avantages à choisir les bons mots : améliorer son trafic et rester synthétique. Pour les mots-clés, prenez ceux qui parlent le mieux de votre activité et qui sont les plus susceptibles d’être cherchés par votre cible. En plaçant au moins un mot clé dans votre titre, vous aiderez les moteurs de recherche à mieux vous référencer. Et vous pourrez, en plus,  les réutiliser dans votre header, votre meta description, et pour nommer vos images.

Le nombre de caractères sur les moteurs de recherche (et sur les réseaux sociaux aussi) est généralement limité. Si votre titre est trop long, il sera tronqué et vos utilisateurs ne verront que des « … » à la fin de votre phrase. Certains d’entre eux seront tentés de cliquer sur le titre pour en connaitre la fin. Mais ils seront aussi tentés de refermer la page juste après avoir eu leur réponse. Avec un titre court, vous donner la réponse tout de suite. Du coup, vous obtiendrez un taux de clic de meilleure qualité. Et n’oubliez pas : plus un titre est court, plus il est impactant.

Varier la forme

Vous pouvez tester différentes formes comme des questions ou des listes. L’avantage des listes c’est qu’elles annoncent concrètement aux lecteurs ce qu’il va lire. Dans « 5 moyens d’utiliser les réseaux sociaux pour le e-commerce » tout est clair. On connait le sujet, et les étapes. Les listes ont aussi cet avantage d’être lues et retenues plus facilement.

Avec les questions, vous attisez la curiosité de vos lecteurs. Dans l’idéal, il s’agit de questions que votre cible se posent déjà. Comme « Comment répondre à un commentaire agressif sur les réseaux sociaux ? »

Connaitre sa cible

Le meilleur moyen de vous adresser correctement à votre cible, c’est de la connaitre. Vous ne parlerez pas de la même manière à une cible professionnelle qui recherche une solution de facturation ou à des adolescents qui essaient un nouveau jeu. Il faut donc utiliser le bon langage, et évidemment, proposer du contenu qui les intéresse. Si vous avez un doute sur un titre, vous pouvez toujours le tester avec un test A/B.

Impliquez votre cible dès le titre avec des « vous », ou « tu » pour engager le dialogue. Et utilisez des mots percutants qui leur parlent comme « performant, solution, engager, malin, surprenant etc … ». Comme ces mots sont aussi ceux utilisés par les contenus « clickbait » utilisez les avec parcimonie.

Le but d’un titre n’est pas seulement d’amener les prospects sur votre page : il est surtout de les y garder. Prenez donc le temps de les écrire pour qu’ils soient clairs, précis, et suffisamment intrigant pour donner envie d’en savoir plus.

_____________________________________

olivier sauvage capitaine commerce

Olivier Sauvage est fondateur et dirigeant de Wexperience, agence d’ergonomie digitale pour le ebusiness, Olivier est également conférencier et blogueur à travers son site capitaine-commerce.com, élu meilleur blog e-commerce en 2009.